Retenir – Economie – Ch1

ImprimerImprimer
Je note la date du jour

Intitulé du chapitre : “L’économie, science de la rareté”

Qu'est-ce que la science économique ?
Les sciences économiques  (ou la science économique ou encore l’économie) sont une discipline des sciences humaines et sociales qui étudient de façon scientifique le fonctionnement de l’économie  c’est-à-dire la description et l’analyse de la production, des échanges et de la consommation des biens et des services. Traditionnellement, au sein de la discipline, on distingue deux branches qui se distinguent par leur objets d’étude et leurs méthodes : la macroéconomie et la microéconomie. La macroéconomie étudie les grands agrégats économiques (l’épargne, l’investissement, la consommation, la croissance économique), alors que la microéconomie étudie le comportement des agents économiques (individus, ménages, entreprises) et leurs interactions, notamment sur les marchés.

L’économie est fréquemment limitée à un aspect particulier des comportements humains, celui qui cherche à utiliser au mieux des ressources qui sont rares pour satisfaire des besoins qui sont au contraire multiples et illimités.

L’économie, c’est l’étude de la manière dont la société gère ses ressources rares.

Nous retiendrons en classe de première, la définition suivante :

L’étude de l’ensemble des comportements liés à la production, à la distribution et à la consommation des biens et des services.

 Source d’approfondissement supplémentaire sur la notion d’économie :

http://www.nbbmuseum.be/doc/infosheets/fiche_information_FR_01.pdf

Les sciences économiques constituent un ensemble de connaissances sur le fonctionnement d’une économie et sur le comportement de l’homme notamment lorsqu’il est consommateur ou producteur.

De manière très pragmatique, le consommateur consomme car il souhaite satisfaire un besoin. Le producteur produit afin de s’enrichir et de pouvoir par la suite consommer. On parle de cycle économique. Généralement, on décompose l’économie en trois temps : la production, la répartition et la consommation.

Mais avant de développer ces notions, éclaircissons ensemble la notion de besoin  que nous éprouvons tous. Qu’est-ce qu’un besoin ? Comment les satisfaire ?

Il est important à ce stade de comprendre qu’une économie comme nous en trouvons dans nos petits villages avec des agents producteurs (bouchers, boulangers), des agents consommateurs (les villageois), etc n’existe que parce que l’homme éprouve des besoins qu’il souhaite assouvir. Sans besoins, pas d’économie.

Exemple de situation économique (le marché d’un village)

I – Distinguer la nature des biens et services qui répondent aux besoins des individus

C’est parce que les individus ont des besoins, de toutes sortes, et en permanence qu’il a fallu trouver des solutions pour satisfaire ces besoins. Globalement la plupart des besoins d’un individu sont assouvis par les biens et services  . Mais qu’entend-on par besoin ? Il convient donc de définir tout d’abord ce que sont les besoins, les biens et les services puis dans un second temps, d’apprécier les différents types de biens et services.

A. Les besoins de l’individu

Définition de la notion de besoin
Le besoin en économie se définit comme la sensation de manque que peut éprouver un individu à un moment donnée et qu’il cherche à assouvir, à combler. Nous possédons tous des besoins en quantité illimitée. Un besoin est un sentiment de privation, de manque, parallèle à la notion de désir, que l’individu cherche à faire disparaître par la consommation d’un bien.
Les besoins sont au cœur même de l’activité économique puisque leur existence est la raison d’être de la production.

Les besoins évoluent dans le temps en fonction par exemple de l’innovation technologique, des phénomènes de mode et également dans l’espace en fonction du lieu d’habitation, des différentes croyances, etc.

Typologie des besoins d'un individu
Les besoins peuvent être classés en deux catégories. Les besoins primaires qui peuvent être définis comme des besoins indispensables à la survie, vitaux comme se nourrir, boire, se vêtir, se loger. Ces besoins seront assouvis en priorité par l’individu. Les besoins secondaires quant à eux ne sont pas essentiels à la survie de l’individu mais indispensables à l’épanouissement de l’individu comme communiquer, se cultiver, voyager …
Caractéristiques des besoins d'un individu
Les besoins d’un individu possèdent plusieurs caractéristiques. Ils sont illimités  car il en naît chaque jour et leur expression se diversifie. Ils sont insatiables car ils ne peuvent pas être complètement satisfaits en une seule fois. Le même besoin réapparait après chaque tentative de satisfaction. Ils sont relatifs/évolutifs car il varient d’un lieu à un autre, d’une époque à une autre, d’un individu à un autre

Pour répondre à ces besoins, les individus en société s’organisent et se spécialisent dans des grandes fonctions. On parlera alors d’agents économiques.

Voici quelques exemples de regroupement de personnes dans certaines grandes fonctions de l’économie. Ainsi on parle d’agents économiques ou d’acteurs de l’économie. Saurez-vous nommer ces catégories d’agents et proposer leur fonction dans l’économie ? (Partie III du chapitre)

B. Les différents biens et services

Qu'est-ce qu'un bien ?
Les biens peuvent être définis comme des produits visant à satisfaire un besoin. Par exemple, un vélo ou une montre sont des produits entraînant la satisfaction d’un besoin. Ces bines peuvent revêtir une enveloppe physique, matérielle, comme les deux exemples cités ci-dessus. On parlera de biens matériels car ils sont touchable, palpable. D’autres biens ne possèdent pas de substance physique et sont dénommés services. Ils visent également la satisfaction d’un besoin. On peut citer la coupe de cheveux que réalise un coiffeur ou bien le transport que réalise un taxi.

Les individus consomment ou produisent les biens et services qui répondent à leur besoin. Seuls les biens libres sont disponibles gratuitement et en quantité illimitée, comme l’air que l’on respire par exemple ou l’eau d’une rivière. Par opposition, les biens économiques sont des biens qu’il faut créer car ils n’existent pas à l’état naturel. Cette création nécessite un travail de l’homme ce qui rend le bien économique coûteux car leur production a un coût. Parmi les biens économiques on distingue les biens matériels (physiques) des biens dits immatériels (les services).

Parmi les biens matériels, une classification peut être opérée tout d’abord en fonction de leur utilisation. Ainsi, on distinguera :

Les biens matériels de production
qui sont destinés aux entreprises qui en ont besoin pour produire d’autres biens et services. Exemple : un robot, une machine, un four. Ces biens matériels de production ou d’investissement ne sont pas détruits au cours du processus de production contrairement par exemple aux matières premières. Ils seront utilisés sur plusieurs cycles de production. Outre, les machines, le four pour un boulanger on peut citer les bâtiments, la voiture pour un chauffeur de taxi, etc.Ces biens permettent la création de biens de consommation ou biens finals
Les biens matériels de consommation
qui satisfont les besoins du consommateur final. On distingue généralement les biens de consommation non durables qui sont détruits dès leur consommation/utilisation (allumettes, nourriture …) des biens de consommations durables qui servent plusieurs fois comme un vélo, un sac à main.
Les biens intermédiaires
qui sont les produits bruts utilisés par l’entreprise et dont la transformation et la combinaison avec d’autres produits donneront naissance à un bien de production ou à un bien de consommation. On pense notamment aux matières premières comme la farine qui sera transformée en pain (biens de consommation) ou bien même au bois qui sera transformé en chaise ou en meuble.
Important : Un même bien peut être classé différemment selon son utilisation. Par exemple, un particulier qui achète une quantité d’énergie à une entreprise réalise une consommation finale (il acquiert un bien de consommation). Alors qu’une entreprise qui achète une quantité d’énergie pour faire fonctionner ses machines réalise une consommation intermédiaire (elle acquiert un bien intermédiaire qui sera transformé dans le processus de production pour aboutir à un bien de consommation ou bien final).
Les services
pouvant être des services marchands c’est-à-dire des services payants comme un taxi, une coupe de cheveux ou bien des services non marchands qualifiés de gratuit ou de quasi gratuit comme l’éducation, la protection sociale, la défense.

II – Comprendre le problème économique

À la base de la science économique se trouve la question fondamentale de la pénurie des ressources. Pour les économistes, la rareté  est le problème économique  universel. Toute société humaine, qu’il s’agisse d’une société tribale telle que les Aborigènes d’Australie ou d’une société avancée sur les plans économique et technologique comme la France, est confrontée au problème fondamental de la rareté. Cela signifie que, compte tenu des ressources disponibles de la société et du savoir-faire technologique, la somme totale de ce que les gens veulent avoir (en termes de biens et de services) est bien plus grande que ce qu’ils peuvent avoir réellement.

La rareté conduit donc à des arbitrages, à des choix .

Complément sur la rareté et les choix des individus par J.Y. Baudot

La rareté et les choix en économie par J.Y. Baudot

La rareté est une situation de non abondance des ressources tel que pour satisfaire les besoins, il faut dépenser un effort en travail ou consentir des sacrifices.

A. Des ressources rares pour répondre à des besoins illimités

Les besoins des individus sont potentiellement illimités et en perpétuelle évolution

Or, les ressources à mobiliser pour les satisfaire sont limités, rares. L’épuisement des ressources constitue une contrainte pour les producteurs et les consommateurs et conduit ces derniers à faire des choix, qui vont engendrer un coût d’opportunité (choisir c’est renoncer). Dans un contexte de rareté des ressources, l’efficacité apparaît comme un levier majeur c’est-à-dire qu’il est important de maximiser, d’optimiser les ressources utilisées en vue d’aboutir au bien final. Nous ne pouvons pas nous permettre de gaspiller.

Le cas du consommateur en situation de rareté
Le consommateur, face à un budget limité et compte tenu des prix des biens, cherche à affecter ses dépenses de telle sorte que sa satisfaction soit maximale. Ainsi le père de famille, qui a un salaire mensuel limité, doit choisir, par exemple, entre l’alimentation et les vêtements. Si la famille préfère bien manger ça serait au dépend de l’habillement (coût d’opportunité).

B. Des choix sous contraintes

Les individus réalisent donc des arbitrages et sont amenés à faire des choix en fonction de :

– leur moyen financier (leur revenu)
– leur temps disponible
– de la quantité d’information dont ils disposent

Nous avons donc des besoins que nous cherchons à assouvir par la consommation de biens et services. Toutefois, qui produit les biens et services dont j’ai besoin ? Qui m’aidera si je souhaite acquérir un bien onéreux ? Enfin, qui permet l’acheminement des matières premières nécessaires à la production des biens dont j’ai besoin ?

Il s’agit ici de comprendre qu’autour de ces besoins, se développent un ensemble de fonctions ayant pour but d’organiser l’activité économique d’une société.

III – Identifier les agents économiques et repérer leur fonction principale

Pour étudier le comportement des agents économiques , on les regroupe dans des catégories homogènes autour de leur fonction principale

Les ménages
Les ménages représentent l’ensemble des occupants d’un même logement. Leur fonction principale est de consommer des biens et des services. Le nombre de ménages augmente depuis 40 ans mais leur taille diminue régulièrement.
Les entreprises
Les entreprises sont des sociétés non financières qui ont pour fonction principale de produire des biens et des services marchands. Elles sont de différentes tailles et formes juridiques (ex. : SARL, SA, etc.).
Les institutions financières
Les institutions financières sont des sociétés financières qui ont pour fonction principale de financer l’économie, de servir d’intermédiaire aux échanges afin de fluidifier et de développer l’économie. Elles produisent des services financiers et gèrent des ressources financières. Ce sont les banques et les institutions de crédit mais également les assurances.
Les administrations publiques
Les administrations publiques ont pour fonction principale la production de services non marchands financés par des prélèvements obligatoires (impôts et cotisations sociales). Exemples : URSSAF, mairie, ministères, tribunal d’instance, etc.
Les ISBLSM
Les institutions sans but lucratif au service des ménages ont pour fonction principale de produire des services non marchands destinés aux ménages. Exemple : associations, syndicats, ONG, etc.
Mots clés à connaître
Sciences économiques, Economie, Besoins, Rareté, Biens/Services, Agents économiques, Problème économique, Arbitrages, Contraintes économiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *