Découvrir Ch5 Eco 1STMG

ImprimerImprimer

Thème 2 : Comment la richesse se crée-t-elle et se répartit-elle ?

Chapitre 4 : La création et la mesure de la richesse


Dossier 1
Réalisé
Dossier 2
Réalisé
Dossier 3
Réalisé

Chapitre 5 : La dynamique de répartition des revenus

Nouveau chapitre
Dans ce nouveau chapitre, portant sur la dynamique de répartition des revenus, nous allons aborder les notions suivantes :
  • Revenus primaires
  • Partage de la VA
  • VA par secteur institutionnel
  • L’impôt sur le revenu
  • Les prélèvements obligatoires

Document n°1 : Répartition de la production sous forme de revenus

L’économie se matérialise en trois temps. Un premier temps où les agents producteurs comme les entreprises, produisent des biens et services qu’ils vont vendre sur un marché à d’autres agents comme les ménages par exemple qui cherchent à satisfaire leur besoin. Cependant, pour que ces derniers puissent consommer et répondre à leur besoin, ils ont besoin d’une source d’argent, d’un revenu. La répartition des fruits de la production c’est-à-dire de la richesse issue de la production est le second temps d’une économie. On parle de répartition primaire qui aboutit à des revenus primaires. Chaque acteur ayant contribué à la production se voit attribuer un revenu. Le salarié de l’entreprise percevra un salaire. L’actionnaire ayant apporté les capitaux nécessaires à la production (machines par exemple) percevra un dividende.

Le troisième temps de l’économie est la consommation. Il s’agit là d’un cercle vertueux

Questions

1. Martin souhaite s’acheter le dernier ordinateur portable de la marque Apple, le MacBook Pro 2020 d’une valeur de 1500 euros. Proposez des exemples de sources de revenus qui permettraient à Martin de s’offrir cette merveille de technologie.

2. Parmi les revenus que vous avez proposé, surligner d’une couleur les revenus qui sont issus de la participation directe ou indirecte à la production.

3. Expliquez la phrase soulignée dans le document n°1

Document n°2 : Les différents types de revenus primaires

Parmi les revenus primaires, issus donc de la répartition des richesses (elle-même issue de la production) on en distingue généralement trois types.

 Les revenus d’activité

les salaires constituent les revenus primaires principaux car près de 3/4 des travailleurs sont salariés En théorie le salaire est fixé sur le marché du travail en fonction de l’offre et de la demande de travail mais en réalité, les salaires dépendent en grande partie des rapports de force entre partenaires sociaux ainsi que de la croissance économique.
Pour les fonctionnaires on parle de traitement et non de salaire.

Autres revenus du travail :

Les travailleurs indépendants ne perçoivent pas de salaire mais des bénéfices (artisans et commerçants) ou des honoraires (professions libérales telles que médecin, avocat, architecte, etc.)

Les revenus du capital

« Les revenus du capital sont, pour leur part, liés à la détention d’un actif (élément du patrimoine ayant une valeur positive). C’est pourquoi on les appelle aussi « revenus de la propriété ».

Dividendes de l’actionnaire, coupons du détenteur d’obligations, intérêts touchés sur l’épargne sont des exemples de ce type de revenu. 

Aucunement liés au travail fourni par leur détenteur, ils sont de deux ordres : il y a les revenus immobiliers ou fonciers, que l’on perçoit lorsqu’on loue un bien immobilier (appartement, boutique, maison, etc.), et les revenus mobiliers, représentatifs de titres financiers (actions, obligations, etc.)

 

 

 

Les revenus mixtes

Les revenus mixtes sont perçus par les entrepreneurs individuels et les membres des professions libérales qui apportent à leur activité à la fois le facteur travail et le facteur capital.

Questions

4. Qu’est-ce qu’un revenu primaire ?

5. Quels sont les différents types de revenus primaires ?

6. A quelle catégorie de revenu le dividende appartient-il ? Pourquoi ?

Document n°3 : Les revenus d’activité des non salariés

Fin 2017, en France, 3,2 millions de personnes exercent une activité non salariée, en tant qu’entrepreneurs individuels classiques, micro-entrepreneurs ou gérants majoritaires de société. Parmi eux, 0,4 million de personnes exercent une activité dans le secteur agricole .

Hors secteur agricole, la moitié des non-salariés se concentre dans le commerce et l’artisanat commercial (18 %), la santé humaine et l’action sociale (17 %) et la construction (13 %), alors que ces secteurs ne rassemblent qu’environ un tiers des salariés non agricoles du privé. Les non-salariés sont par ailleurs relativement nombreux dans les services : 14 % exercent dans les activités spécialisées scientifiques et techniques (professions juridiques, comptables, conseil de gestion, architecture, ingénierie, publicité, design, etc.) et 21 % dans les services destinés aux particuliers (restauration, hébergement, activités artistiques et récréatives, enseignement, coiffure, etc.). En revanche, moins de 5 % d’entre eux travaillent dans l’industrie (hors artisanat commercial), soit une part trois fois moindre que celle des salariés du privé.

Revenus mensuels moyens des non salariés
Questions

7. Proposer des exemples d’activités non salariée

8. Repérer la disparité des revenus des non salariés.

Document n°4 : Les enjeux du partage de la valeur ajoutée

Document n°5 : Partage de la valeur ajoutée, réalité en chiffre

Le partage de la VA en quelques chiffres
Une étude vient défendre l’image des grandes entreprises françaises dans l’opinion. L’Association française des entreprises privées (Afep), qui représente les plus grands groupes français, publie ses chiffres annuels sur la répartition de la valeur ajoutée de ses 102 membres, qui représentent tout de même 14 % du PIB marchand de la France, soit 273 milliards d’euros. Le résultat est sans appel : les actionnaires sont loin d’être les mieux servis, puisqu’ils doivent se contenter de 5 % de la valeur ajoutée totale. Les salariés, eux, concentrent 63 % de cette valeur ajoutée, au travers de leurs salaires bruts, auxquels sont ajoutées les cotisations sociales patronales qui financent leur protection sociale, une sorte de salaire différé. L’Afep inclut également la participation, l’intéressement et les dividendes versés aux salariés.
Questions

9. Expliquer pourquoi le partage de la valeur ajoutée peut susciter des conflits d’intérêts.

10. Quels sont les effets d’un partage plus favorable pour les actionnaires que pour les salariés sur l’économie ?

11. Qu’en est-il due la répartition de la VA chez les grands groupes ?

Synthèse récapitulative

Document n°6 : Quel rôle pour l’Etat dans la redistribution des revenus ?

 

Redistribution (= répartition secondaire)
La répartition secondaire des revenus fait intervenir les administrations publiques (l’Etat) qui prélèvent des impôts et des cotisations sociales pour distribuer des prestations sociales ou des revenus de transfert aux ménages.

Comprendre le mécanisme de redistribution

Questions

12. Comment obtient-on le revenu disponible de Claire, Pierre et Marie ?

13. Que constatez-vous quant aux revenus mensuels brut entre les individus ? Comment pouvez-vous l’expliquer ?

14. Pourquoi Marie ne perçoit-elle pas de revenus d’activité ? Selon vous, quelle est l’allocation que perçoit Marie ici (800 euros) ?

15. D’où provient l’argent que perçoit Marie comme allocations ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *