Exemple de synthèse sur le chômage

ImprimerImprimer
La formation des chômeurs en France est-elle la solution face au problème du chômage ?

Introduction

Accroche
La France connaît un taux de chômage actuellement très élevé de l’ordre de 10%. Un des enjeux principaux de notre économie outre comprendre le phénomène est de trouver des solutions durables permettant de le résoudre. Le sujet nous propose un mode de résolution qui serait la formation des chômeurs.
Définition des termes du sujet
Un chômeur peut se définir de façon très simple comme une personne étant à la recherche active d’un emploi et n’en occupant évidemment pas un. Deux organismes ont proposé leur définition du chômeur (Pôle emploi et l’INSEE) et certains critères diffèrent ce qui parfois explique qu’il y ai des divergences entre certains chiffres évoqués. Il est important cependant que les pays se mettent d’accord sur une définition pour qu’il puisse y avoir des comparaisons à la fois géographiques entre les pays mais également dans le temps. Autre notion importante à définir, le chômage et plus particulièrement ses deux causes principales à savoir structurelle et conjoncturelle. Le chômage structurel est un chômage qui trouve son origine dans la structure de l’économie. Il est durable, profond, grave et difficilement réversible c’est-à-dire que des solutions pérennes visant à le réduire sont difficile à mettre en œuvre voire inexistantes. Le chômage conjoncturel quant à lui, est un chômage de courte durée qui est lié à l’état d’une économie à un moment donnée (conjoncture). Il est généralement facilement réversible par des solutions visant à relancer l’économie notamment la consommation des agents économiques, moteur de l’emploi.
Reformulation de la problématique
Face à ce chômage en France qui persiste, rendre les chômeurs davantage employables par la formation est-elle une solution ?
Annonce du plan
Une première partie visera à montrer que la formation est une solution qui agit sur une partie du chômage dont les causes sont liées à un manque de qualification des chômeurs (Oui) puis une seconde partie montrera qu’il existe un chômage non lié à un manque de qualification et que la formation n’aura pas d’effet réducteur (Non)

I – Former permet de résoudre une partie du chômage

Une partie du chômage en France trouve son origine dans le manque de qualifications des personnes. Généralement, un emploi requiert des qualifications et les entreprises recherchent des personnes correspondant au poste d’emploi.

Former les chômeurs permet de développer leur connaissance, leur compétence et leur qualification. Ils deviennent alors plus employables c’est-à-dire aptes à être embauché.

Parmi le chômage structurel, une des causes est l’inadéquation entre l’offre de travail des salariés (leur qualifications) et la demande de travail des employeurs (le poste à occuper).

La formation apparaît donc ici comme une solution visant à réduire une partie du chômage structurel.

De plus, une autre cause structurelle du chômage, le progrès technique engendrant des mutations technologiques peut être limité par la formation. En effet, de plus en plus, les postes à occuper nécessitent des qualifications nouvelles liées à l’évolution des nouvelles technologies. Par exemple, le poste de comptable nécessite aujourd’hui de maîtriser certains outils numériques comme des logiciels de paie qui sont le fruit du progrès technique et de la modernisation des postes. Former les salariés permet donc d’adapter leur qualification aux besoins que nécessitent les postes à occuper. Généralement les séniors sont les premiers à être dépassés par la modernisation et les mutations technologiques car leurs formations initiales étaient adaptées à des emplois qui aujourd’hui ont totalement changés.

II – Former ne permet pas de résoudre totalement le chômage

Une partie du chômage trouve son origine non pas dans le fait que les chômeurs ne sont pas suffisamment qualifiés mais dans un trop plein de main d’œuvre sur le marché du travail.

De façon très logique, un marché propose des emplois. Si l’offre de travail est trop élevée cela génèrera du chômage. Il ne s’agit là pas là d’un chômage lié au manque de qualification des chômeurs. On peut noter parmi les causes structurelles du chômage, deux causes ne pouvant être résolues par la formation :

Entrée massive des femmes sur le marché du travail : augmentation de l’offre de travail par rapport à la demande et par effet mécanique cela développe du chômage. La formation ne peut résoudre ce type de chômage.

L’effet du baby-boom : similaire au cas précédent, le baby-boom vient augmenter l’offre de travail et qui provoquera donc un trop plein de main d’œuvre par rapport à la demande.

Pour finir, on notera que le chômage conjoncturel trouve son origine dans le fait que la demande de consommation baisse ce qui affecte le niveau de la production et par conséquent de l’emploi. Ce type de chômage n’est pas réductible par la formation mais des solutions pérennes existent comme relancer la consommation en renforçant le pouvoir d’achat des agents économiques (baisse des impôts, etc.).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *