Economie Th1 Ch1 (Découvrir)

ImprimerImprimer

Thème 7 : Le chômage résulte-t-il de dysfonctionnement du marché du travail ?

Chapitre 1 : Le fonctionnement du marché du travail

Introduction

Qu’est-ce qu’un marché ?

Nous allons ici rappeler ce qu’est un marché, qui constitue un pré requis indispensable à la poursuite du présent chapitreM.LEYDIER
Extrait d’un manuel de DCG d’Economie
Questions
Rappelez ce qu’est un agent économique ? (Notion mentionnée dans la première phrase de l’introduction)
Questions
A quoi fait référence le terme « marché plus ou moins concret » en gras.
Questions
Un marché consiste-t-il uniquement en la rencontre d’offreurs de biens et de demandeurs de biens ? Justifiez en vous aidant du titre du chapitre.

I – Qu’est-ce que le marché du travail ?

Activité n°1 Un marché similaire au marché des biens et services
Question 1
En quoi l’offre et la demande sur le marché du travail (doc 2) est-elle différente de celle du marché des biens et services définit dans le document 1 ? Pour répondre, complétez le tableau ci-dessous.
Question 2
Expliquez avec vos propres mots le sens des phrases soulignées dans le document 1.
Activité n°2 « Langage courant et langage économique s’opposent »
Question 3
Relier convenablement les expressions suivantes 
Question 4
Indiquez dans le tableau suivant, pour chaque situation, s’il s’agit d’une situation d’offre de travail ou de demande de travail.  
Question 5
Réalisez un graphique démontrant la courbe de l’offre de travail et de la demande de travail (en abscisse : quantité de travail, en ordonnée : salaire). Quel est le résultat de la confrontation entre la courbe de l’offre et celle de la demande ?
Marché du travail : Faut-il avoir peur des robots ?
Travail
Après avoir lu le texte ci-dessous, répondez à la question suivante : Le progrès technique est-il une menace pour l’emploi ?

52% des tâches actuelles réalisées sur le lieu de travail seront réalisées par les robots à partir de 2025, révèle un rapport du Forum économique mondial. Et si la révolution robotique était synonyme de création d’emplois ?

Terminator, Matrix, I Robot… La science-fiction a depuis longtemps choisi son camp : les robots seront une menace pour l’humanité ou ne seront pas. Et qu’en est-il de l’économie ? Si certaines projections sont alarmistes, d’autres, au contraire, expliquent que cette « révolution robotique » pourrait également être créatrice d’emplois.

Dans un rapport publié ce 17 septembre et intitulé « The Future of Jobs », le Forum économique mondial estime que 52% des tâches actuelles réalisées sur le lieu de travail seront réalisées par les robots à partir de 2025, contre 29% aujourd’hui. Les secteurs les plus concernés par cette automatisation risquent d’être les centres de gestion des clients, la comptabilité, le secrétariat, les services postaux ou encore les usines d’assemblage. 75 millions d’emplois pourraient être supprimés dans ces filières d’ici 2022, estime l’étude.

133 millions d’emplois créés d’ici 5 ans ?

Attention, cela ne signifie pas que les perspectives professionnelles se feront au profit des machines et au détriment des humains. 133 millions d’emplois pourraient être créés en parallèle d’ici cinq ans, détaillent ainsi les chercheurs. La majorité d’entre eux devraient être en lien avec la révolution numérique : intelligence artificielle, traitement des données (big data), logiciels informatiques, marketing… Les développeurs et spécialistes des nouvelles technologies seront, par exemple, très demandés.

Menée auprès d’entreprises de douze secteurs différents au sein de 20 économies développées et émergentes, l’étude fait état d’un marché de travail en profonde mutation. Parmi les secteurs concernés : « L’industrie de l’aviation, du voyage et du tourisme ». « Si près de 50% des entreprises prévoient d’ici 2022 une diminution de leur effectif à temps plein du fait de l’automatisation, près de 40% anticipent au contraire une augmentation globale de leur effectif et plus d’un quart s’attend à ce que l’automatisation crée de nouveaux emplois », détaille le Forum économique mondial. Pour les entreprises, l’enjeu se situe donc autant au niveau de la reconversion et de la formation continue de ses salariés qu’au niveau de l’automatisation des tâches.

II – Quels sont les déterminants de l’offre de travail ?

A. L’entrée sur le marché du travail

Question 6
Quel choix les étudiants font-ils souvent pour faire face aux frais occasionnés par leurs études et quelles sont les conséquences de ce choix sur leurs études ?  
Question 7
Qu’est-ce qu’un loisir pour un économiste ?  
Question 8
Quel choix fait l’individu lorsqu’il décide d’offrir une quantité de travail plus ou moins importante ?  

B. La population active

Activité n°3 La population active
Question 9
Quelles sont les catégories qui composent les actifs ?  
Question 10
Quelle partie de la population est considérée comme inactive ?  
Question 11
Proposer des éléments pouvant avoir une influence sur la population active.  

C. Le taux d’activité

Activité n°4 Le taux d’activité et d’emploi : autre déterminant de l’offre de travail
Question 12
Comment définissez-vous le taux d’activité ?  
Question 13
En quoi se différencie-t-il du taux d’emploi ?  
Question 14
A combien s’élève le taux d’activité en France ?  

III – Quels sont les déterminants de la demande de travail ?

Activité n°5 Je découvre les caractéristiques de la demande de travail
La combinaison productive et la productivité
Premier élément déterminant le niveau de la demande de travail
Question 15
A l’aide du document 5 mais aussi de vos connaissances, rappelez ce que sont une combinaison productive et la productivité.  
Question 16
Quelles sont les conséquences sur la demande de travail des choix faits par les dirigeants en matière de combinaison productive ?  
Exercice
Les responsables de l’entreprise Brech SA préparent leur combinaison productive afin d’établir leur demande de travail. L’objectif est de minimiser le coût de production total. Pour atteindre le même niveau de production plusieurs combinaisons productives sont possibles.
Info : 1 machine = 84 000 euros
Combinaison productiveCoût du travailCoût du capitalCoût total
Option 1(40 salariés) 1 488 000pour 8 machines
Option 2744 000pour 16 machines
Option 3446 400pour 24 machines
Question 17
Quelle combinaison productive vont choisir les responsables de l’entreprise Brech S.A ? Pourquoi ?  
Question 18
Sachant que le coût d’un salarié est 37.200 €, déterminez quelle sera pour la combinaison choisie à la question précédente, la demande de travail de l’entreprise.  
Question 19
Parmi les trois options, laquelle à la plus grande intensité capitalistique. Pourquoi ?  
Question 20
Quelles seront les conséquences sur la demande de travail, d’une combinaison productive fortement capitalistique ?  
Le niveau de la demande anticipée par les entreprises
Deuxième élément déterminant le niveau de la demande de travail
Question 21
En quoi la situation d’Airbus est-elle particulière par rapport aux autres secteurs ?  
Question 22
Combien d’embauches sont prévues ?  
Question 23
Pour quelle raison Airbus doit-il embaucher ?  
Question 24
Pourquoi peut-on dire qu’Airbus est à « l’abri des destructions d’emploi » ?  
Question 25
Expliquez ce que l’on appelle « demande anticipée des entreprises » et le lien qui existe entre les anticipations du niveau d’activité des entreprises et l’emploi. Vous écrirez la réponse en mentionnant « ce qu’il faut retenir »  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *