Synthèse d’économie (protectionnisme)

ImprimerImprimer

Synthèse portant sur deux chapitres d’économie du programme de terminale

Le chapitre traitant de la notion de chômage et de ses origines

Le chapitre portant sur les notions de libre échange et de protectionnisme
 

 

 

Les mesures protectionnistes sont-elles une solution efficace pour lutter contre le chômage ?

 

Pour vous aider à rédiger votre synthèse, vous disposez de deux documents/ressources dont la lecture est importante car d’une part elle vous facilitera la compréhension de la problématique et d’autre part vous donnera accès à des pistes de réflexion et d’argumentation dont vous aurez besoin pour compléter les différentes parties de votre plan.

Doc 1

Doc 2

Introduction à la synthèse

Commençons par rédiger une introduction à la synthèse. Comme toute introduction, elle se doit de respecter quelques critères de forme dont le premier est l’accroche : 

Accroche
Comment accrocher une personne sur ce sujet ? Comment lui donner envie de continuer à lire votre synthèse ? Comment susciter en elle la curiosité ? Rien de mieux pour cela, que de donner quand le sujet s’y prête, un constat chiffré sur le thème de la problématique. Ici, la problématique vise à connaître si le protectionnisme est efficace contre le chômage. Autrement dit, on sous-entend que le chômage est quelque chose de grave qu’il faut essayer de soigner. C’est sur cet aspect-là que votre accroche pourra porter. Par exemple :

– A l’heure de l’ouverture de bon nombre d’économies, le chômage reste un sujet préoccupant qualifié parfois de fléau moderne. En France, il est proche de 10% soit à peu près 1 français sur 6 !

– Face à un chômage supérieur à celui de nos voisins, la question de la préservation de nos emplois se pose ! Comment développer la compétitivité de nos entreprises, comment préserver voire développer les emplois au sein de notre économie ouverte sur le reste du monde.

– L’actualité économique regorge de débats entre d’un côté les partisans du libre échange et de l’autre, les défenseurs du protectionnisme en matière d’emploi.

– Les annonces de délocalisations d’entreprises ravivent régulièrement le débat déjà très ancien sur les bénéfices et pertes liés à l’ouverture de notre marché à la mondialisation (ou, autrement dit, à l’absence de barrières au commerce international).

Le sujet de la synthèse met en relief mesures de l’Etat et impact sur une des quatre grandes variables macroéconomiques : l’emploi.

Ici le sujet nous indique de quelle mesure il est question : le protectionnisme.

Il conviendra donc de définir cette notion après avoir réalisé l’accroche mais également la notion de chômage.

Définition des termes
Là, point de secret ! cette partie vise uniquement à vérifier si le candidat maîtrise certains concepts du programme que vous avez étudié tout au long de l’année. Ici le chômage et le protectionnisme.

Le chômage peut se définir de façon très simple comme une situation de non emploi. Il représente l’ensemble des personnes de 15 ans et plus, privées d’emploi et en recherchant un. Il résulte d’une offre d’emploi inférieure à la demande d’emploi. L’emploi est une des quatre grandes variables macro économiques et comme toute variable économique, sa maîtrise revêt des enjeux majeurs. Parmi ses causes, certaines sont qualifiées de structurelles c’est-à-dire profondes et difficilement réversibles, d’autres sont qualifiées de conjoncturelles, donc de court terme et facilement réversibles. L’Etat agit généralement sur le chômage par le biais de mesures économiques sur le long terme (traite le chômage à sa racine), ou bien sur le court terme (atténue temporairement le chômage sans le résoudre pour autant). Parmi ces mesures, celle du protectionnisme.

Le protectionnisme peut se définir comme un ensemble de mesures mises en œuvre par une Etat qui visent à protéger les producteurs nationaux de la concurrence du reste du monde. Il peut prendre deux formes : – Le protectionnisme tarifaire (droit de douanes sur les produits importés ce qui les rend plus cher et donc favorise la consommation intérieure) – Le protectionnisme non tarifaire qui consiste à limiter le nombre de produits importés (quotas, barrières de type administrative, etc) Le protectionnisme s’oppose à la notion de libre échange

Annonce de la problématique
De nombreux débats sont au cœur de l’actualité économique et opposent fervents défenseurs d’une économie ouverte aux échanges qui seraient source de bien-être économique et d’emploi à ceux qui préconisent plutôt l’instauration de mesures protectionnistes plus propices à garantir une certaine compétitivité de nos entreprises source d’emploi. D’où la question suivante :

Protéger les entreprises françaises garantit-il la réduction du chômage de façon efficace et durable ? Les mesures protectionnistes sont-elles plus efficaces que le libre échange en matière d’emploi ?

Annonce du plan
L’annonce du plan est obligatoire et doit s’efforcer d’éviter les phrases du styles : “nous allons voir”. Soyez inventif : ” Une première partie sera dédiée à …”, “afin de répondre à la problématique, …”

Dans un souci de structure, un plan en deux parties sera proposé. Une première partie visera à démontrer que l’instauration de mesures protectionnistes conduit à une amélioration de l’emploi puis nous verrons dans une seconde partie qu’il s’agit généralement des pays ouverts au commerce qui connaissent un chômage moins élevé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *